La Riviera Etnéenne Orientale

Excellences du terroir et cuisine typique

À proximité d’Acireale et dans la Plaine de Catane, la culture des agrumes est particulièrement importante : citrons, oranges, mandarines, clémentines, bergamotes, pamplemousses et cédrats de grande valeur, accompagnés des figues de Barbarie et des caroubes. On y cultive également des légumes qui, dès les années soixante, ont séduit des marchés toujours plus amples. Les cultures en serre, situées principalement dans la zone sud orientale. Nous pouvons citer les célèbres tomates de Pachino ou les légumineuses, telles que le lupin.

Parmi les fruits à coque , les noisettes se démarquent par leurs caractéristiques. Pour finir, les amandes et les pistaches – comme la prestigieuse variété de Bronte – jouent un rôle essentiel dans de nombreux produits de pâtisserie typiques de ce terroir.

La culture intensive de variétés exotiques, telles que le Kiwi d’excellente qualité et même les mangues, dans la zone de Fiumefreddo, apporte une importante contribution à l’économie locale. Particulièrement chaud, le climat sicilien permet également de cultiver des bananes.

La culture traditionnelle de la vigne permet la production d’excellents vins de liqueur, qui sont toujours plus appréciés, y compris à l’étranger. Parmi ces crus, nous trouvons l’Etna et le Zibibbo.

Les élevages de caprins, ovins et équidés ne manquent pas, cependant la pêche représente une ressource importante pour la Sicile, où l’on pêche, outre l’espadon, dans la zone du détroit de Messine, les sardines, le thon, les anchois et les maquereaux, à savoir le poisson bleu typique de la mer Méditerranée.

Parmi les excellences porteuses des marques de protection Européenne DOP, DOC et IGP, nous citons : la Cerise de l’Etna DOP,  la Figue de Barbarie de l’Etna DOP, l’Huile d’olive vierge extra « Monte Etna » DOP, le fromage « Pecorino Siciliano » DOP, le Citron « Verdello » de l’Etna IGP, les Pistaches vertes de Bronte DOP et, parmi les vins, l’Etna Rosso DOC.

La cuisine sicilienne est fortement liée aux événements historiques et culturels, de même qu’à sa vie religieuse et spirituelle. Il s’agit  en effet, d’une culture gastronomique régionale complexe et articulée, qui exprime des caractéristiques et des contributions de toutes les cultures s’étant établies en  Sicile au cours des deux derniers millénaires. Des habitudes alimentaires de la Sicile grecque, renommées dans tout le monde antique grâce aux œuvres d’Archestrate, aux délices des  cuisiniers français des familles nobles, en passant par les confiseries arabes et aux abats cuisinés en rue, selon  la tradition juive : tout cet ensemble contribue à rendre la cuisine sicilienne particulièrement variée.

Parmi les plats et les spécialités typiques de la zone, nous trouvons :  La « Caponata » d’aubergines, les Paupiettes d’espadon, l’Escalope au vinaigre, les Sardines « à la beccafico », les Pâtes « à la Norma », les pâtes aux sardines, les spaghetti aux choux « trunzu », les Arancini, la Viande « murata », la « parmigiana » d’aubergines, les boulettes de fenouils, les moules gratinées, les cannoli à la ricotta, la brioche farcie avec de la glace ou du granité, le « Buccellato ».